« Je m'excuse » ou « excusez-moi » ou « je vous présente mes excuses » ?

  • J'ai toujours été convaincu (par mon professeur de français au collège) que la formulation « je m'excuse » était incorrecte et qu'il fallait demander à être excusé : « excusez-moi ».

    Une rapide recherche me donne une explication contraire sur le Wiktionnaire :

    Une idée reçue fort répandue est que je m’excuse contreviendrait aux règles de la grammaire et partant, à celles de la politesse. Les adversaires de cette locution affirment qu’on ne dit pas je m’excuse, puisqu’on n’a pas à s’excuser soi-même, et que d’ailleurs personne ne dit je me pardonne à la place de pardonnez-moi.

    C’est oublier que le verbe s’excuser existe depuis fort longtemps au sens de « présenter ses excuses » (ex. : il s’excusa de sa maladresse) et est admis par tous les dictionnaires y compris ceux de l’Académie française.

    Tout juste peut-on dire que je m’excuse fait partie du registre le moins formel, et que, en certaines circonstances, si l’on a un doute et qu’on craigne de passer pour impoli, mieux vaut s’en tenir à « excusez-moi », « veuillez m’excuser », etc.

    Du coup, je me demande si je ne devrais pas m'excuser auprès de ceux à qui j'ai pu reprocher de ne pas présenter leurs excuses… :)

    Quelqu'un aurait-il une meilleure explication (avec quelques sources un peu plus « officielles » que le Wiktionnaire ;) ) ?

    La SNCF dit : « nous vous prions d'accepter nos excuses ».

    @Benoit Cette variante manquait à ma liste, l'ajoute. Merci !

    Excuser : mettre hors de cause, justifier. « je m'excuse » n'est en aucun cas incorrect mais peut parfois être une marque d'arrogance. C'est une question de logique et d'humilité : Vous avez été retardé par le bus et vous vous êtes excusé auprès du CPE. Puis vous rentrez en classe et présentez vos excuses que le professeur accepte. Vous venez de vous excuser, mais la politesse demande que vous laissiez (au moins réthoriquement) le professeur être le juge de votre justification.

    En effet "excuser" implique un résultat : vos excuses ont été acceptées. S'excuser est donc légèrement présomptueux, puisqu'on admet comme acquis (ou qu'on prévoit) un résultat qui dépend surtout des autres.

    Réciproquement, la politesse et l'humilité voudrait que le professeur ne vous dise pas "Je vous excuse" (sauf s'il se montre magnanime devant une excuse bidon), mais "Vous êtes excusés", reconnaissant la justesse objective de vos excuses.

    Une jour, mon patron m'en a fait la remarque. Sur le moment j'ai voulu l'etrangler. Car j'ai toujours eu en tete que "je m'excuse" = "je vous presente mes excuses", je demande pas la permission pour qu'il m'excuse, s'il ne les accepte pas ce n'est plus mon probleme.

  • Je partage ton sentiment et j'ai moi aussi tenu longtemps Je m'excuse comme une « faute de politesse » mineure. Et j'ai moi aussi fait le constat assez récent que l'usage en était largement assez répandu pour cesser de le considérer comme une faute.

    Si on voulait faire une sorte de topographie (merci aux nombreux techniciens présents de me corriger, car le terme n'est probablement pas le bon…) des variantes en fonction des registres de langage, on pourrait avoir :

    Langage soutenu : (par ordre décroissant d'obséquiosité)

    • « Je vous prie de bien vouloir m'excuser. » (formel, administratif)
    • « Je vous prie d'accepter mes excuses. » (formel également) (merci Benoit)
    • « Je vous présente mes excuses. » (l'accent est mis sur l'humilité, la subordination voire la soumission)
    • « Je vous prie de m'excuser. »
    • « Veuillez m'excuser. »
    • « Toutes mes excuses. » (presque du langage courant, mais difficile à classer car le sens est légèrement différent)

    Langage courant : (toujours par ordre décroissant de politesse)

    • « Excusez-moi. »
    • « Je m'excuse. »

    Langage familier : (ce n'était visiblement pas au cœur de la question, je l'ajoute par souci de complétude)

    • « J'm'excuse. »
    • « Excuse. »
    • « S'cuse. »

    La liste n'est pas exhaustive, mais c'est une bonne base, j'imagine.

    Et enfin à titre personnel, j'utilise presque toujours Excusez-moi / Excuse-moi.

    Note : Bien sûr, je suis resté sur les variantes des expressions contenues dans la question initiale, pas sur les autres manières de s'excuser, ne contenant pas le verbe excuser, comme Je suis désolé, Pardonne-moi, etc.

    Logiquement, on ne peut pas s'excuser soi-même, puisqu'on demande l'accord de l'autre. Il faut donc bannir "je m'excuse" de ses automatismes comportementaux.

    @cl-r Oui, c'était précisément le présupposé de départ de Cédric, qu'il pose pour le remettre en question. Si tu ne le partages pas, c'est peut-être la question initiale qu'il fallait commenter ? Voire faire une réponse en ce sens ?

    @cl-r : c'est là mon souci, j'étais convaincu que c'était une faute, et j'ai bien l'impression que ça n'en est plus une...

    @cl-r, le dictionnaire de l'Académie reconnaît cette acception: (_excuser_, V. pron., Présenter des excuses, exprimer des regrets.) Même si elle conseille de l'éviter à la première personne pour cause d’ambiguïté. Mais ambiguïté avec quoi ? Avec le premier sens de _s'excuser_ (alléguer des justifications) qui correspond au premier sens d'_excuser_ (justifier ou s'efforcer de justifier) ? Entre _excusez-moi_ à l'impératif et _je m'excuse_, je ne suis pas sûr du tout de préférer le premier.

    @CédricJulien - C'en est une en effet, un manque de respect et la signature d'une compréhension amoindrie du français. Si l'on vous dit "excuse[z]-moi", vous pouvez toujours répondre "de quel droit?", "vous décidez à ma place?" et autres réflexions permettant de remettre en place une situation qui vous est désagréable.

    Erratum: lire "je m'excuse" au lieu "d'excuse[z]-moi". @Unfrancophone c'est l'emploi de la première personne du singulier qui me gène, il y a aussi le contexte et l'expression émotionnelle qui peut effacer tout ce qui vient d'être formulé. A l'écrit, "Je vous prie de bien vouloir m'excuser" demeure une formule qui ne peut heurter la personne *offensée* et lui laisse la *grandeur* du pardon.

    @cl-r, si j'en tient aux définitions du dictionnaire de l'Académie, _je vous prie de bien vouloir m'excuser_, c'est une demande à quelqu'un de ne pas tenir rigueur sans nécessairement exprimer des regrets, en particulier si on apporte une justification, _je m'excuse_, c'est un moyen d'exprimer son regret de ce qu'on a fait, sans demande particulière d'indulgence.

License under CC-BY-SA with attribution


Content dated before 6/26/2020 9:53 AM